Biographie

Biographie Stefane Kabou

Didier Stéphane kabou, plus connu sous le nom de Stefane Kabou est né le 16 février à Dakar. Originaire de la Casamance, ce natif de Grand Yoff est l’aîné d’un couple d’intellectuels qui voulaient le voir devenir médecin, l’obligeant ainsi à allier sa passion qu’est la musique avec ses études.

Stefane a passé la majeure partie de sa jeunesse à 192km de la capitale sénégalaise dans la région de Kaolack où il a fait une partie de ses études primaires et secondaires. Au début des années 2000, la famille revient s’installer à Dakar où le jeune garçon va poursuivre ses études secondaires au lycée des Parcelles Assainies.

Plus tard, il obtient un toefl (Test Of English as a Foreign Language) après avoir décroché son DTS (Diplôme de Technicien Supérieur) en infographie à Sup info. Puis Stefane s’envole pour faire une licence scientifique (BSC) au Middlesex university à Londres afin d’acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour débuter sa carrière d’informaticien. Comme promis à ses parents, le jeune homme ne néglige pas ses études, puisque ne pouvant pas encore compter sur son art pour vivre. D’ailleurs il ne compte pas en rester là en ce qui concerne sa formation professionnelle car il a aussi fait des études cinématographiques et aspire à devenir ingénieur en informatique.

Son ouverture d’esprit et ses recherches musicales permanentes ont beaucoup contribué à faire de Stefane un artiste multidimensionnel, lui donnant un style original et particulier.

Avec sa voix au timbre virile, il pèse déjà lourd sur la balance du hip hop sénégalais malgré ses 72kg et est le chouchou de la gente féminine qui constitue d’ailleurs la majeure partie de ses fans. Il fait aussi partie des artistes les plus proches de leur public, car il est en permanence en communication avec ses fans via les réseaux sociaux afin qu’ils puissent profiter de son talent, mais aussi de son vécu quotidien…

Inspiré par le PBS et DAARA J, l’écolier de 13 ans qu’il est à l’époque, est piqué par le virus du rap. Cependant, l’aventure ne commence concrètement pour lui qu’avec sa participation à la compétition hip hop feeling en 2005.

Apres avoir allié musique et études place à l’alliance hip hop-boulot. En effet Stefane fut monteur à la Radio Dunya Vision (RDV) puis régisseur dans cette même télévision.

« AMNEZIK » son premier album qui voit le jour en 2012 comporte 10 titres et des collaborations aussi surprenantes que fascinantes qui témoignent du talent désormais incontestable de l’artiste. Le rappeur a fait de la recherche et de l’ouverture ses atouts pour propulser le hip hop sénégalais hors de nos frontières, en travaillant avec des artistes de nationalités et d’origines différentes notamment des israéliens, des chinois et des irlandais.

Jugé mystérieux par certains mélomanes mais aussi par certains de ses « concurrents», l’artiste se voit accusé de maçonnerie sur la toile suite à son entretien avec l’ambassadeur d’Israël au Sénégal. Malgré l’ampleur qu’ont prise ces accusations infondées, Stefane ne s’en est pas beaucoup soucié se contentant de se concentrer sur ses textes spirituels et instructifs pour ceux qui savent écouter.

Par ailleurs ses vidéos hors du commun ne laissent pas le public indifférent. Sa première vidéo HIGHER a connu un franc succès seulement quelques jours après sa sortie. Il remet le couvert avec TOLOUWAY, une autre vidéo qui comptera des dizaines de milliers de vues sur Youtube en quelques mois. Il frappe encore plus fort avec le clip de la chanson SOUF qui n’a rien à envier aux productions de très haut niveau. Ensuite il enchaîne avec la vidéo de SANTE NA GOD, puis celle de HEATEN COVER pour laquelle il prétend ne pas s’être vraiment appliqué parce qu’ayant juste utilisé les images d’un film auquel cette chanson était prédestiné.

Très ambitieux, l’artiste vise encore et toujours plus haut avec son prochain album « SHIFT » qui est sera bientôt dans les bacs ainsi que les vidéos qui l’accompagneront.